Scrum : Shu ha ri

Shu ha ri est un outil pour les entraineurs agiles et il signifie « apprendre, détacher et transcender». Ce concept est tiré de l’art martial japonais et il traduit les différentes phases de l’apprentissage de la maitrise. On distingue ainsi 3 étapes : le Shu qui est l’étape de l’immaturité et de l’agilité, le Ha qui est la phase dans laquelle il est possible d’enfreindre les règles et l’étape ri qui est l’étape de la maturité dans laquelle les règles sont créées. 

Les 3 niveaux 

  • Le niveau  Shu

Lorsque les équipes sont au Shu, elles sont caractérisées par une certaine immaturité bien qu’elles soient agiles. A ce niveau, les équipes ont tendances à mélanger la méthodologie Agile avec autre chose et cela rend même flous leurs pratiques. De même, il se peut qu’à cette étape, l’équipe abandonne la méthodologie agile ou perd carrément sa direction. Il arrive souvent qu’une équipe passe à l’étape ha alors que le moment n’est pas encore venu. 

  • Le niveau ha

Lorsque les équipes sont dans le niveau ha, elles ont tendance à ne pas respecter les règles mais en toute sécurité. A ce stade, elles ont les notions de base qui leur permettent d’avancer et génèrent de temps en temps des idées nouvelles facilitant l’amélioration du sprint. Elles prennent le temps de faire une pause pour examiner les ramifications avant de procéder à un quelconque changement ou un ajout de pratique agile.

  • Le niveau ri

A ce niveau les équipes procèdent à une modification de leur pratique Agile sans que cela n’impacte sur les valeurs. Elles ont carrément maitrisé les compétences qui leur permettraient de pouvoir s’autogérer et de s’autocorriger. Elles ont pu supprimer toutes les barrières qui constituaient une entrave à la pratique Agile.

A chaque niveau un style de coaching

  • Phase 1 : L’enseignement 

A ce stade, il s’agit d’enseigner les règles et de guider les équipes. Ces dernières à cette étape n’ont que des connaissances basiques sur les principes, les pratiques de la méthode Agile et les valeurs. Il faut leur demander de suivre ces règles et de les convaincre que ces règles fonctionnent et qu’elles constituent la clé de leur réussite. On leur montre comment les choses fonctionnent tout en leur rappelant qu’il faut d’abord commencer par des choses simples pour pouvoir évoluer. 

  • Phase 2 : Le coaching

Ceci constitue la seconde étape et les équipes ont une très bonne compréhension des valeurs, des principes ainsi que des pratiques de la méthodologie agile. Elles commencent ainsi à combiner ces connaissances avec leurs expériences et savent les utiliser afin d’obtenir des résultats pertinents. A ce niveau les équipes ont la capacité de proposer leurs propres solutions et elles ont juste besoin d’un coach qui pourra les aider à atteindre leurs objectifs.

  • Phase 3 : Les conseils

Lors de cette dernière étape, l’ensemble des valeurs et pratiques ont été acquises par les équipes et elles sont en mesure de s’autogérer. Ici le style qui sera utilisé est les conseils du coach agile. Ces derniers serviront à maintenir les équipes dans la bonne direction. Pour en savoir plus sur les niveaux du Shu ha ri et des différents styles de management, vous pouvez vous rendre sur le site http://xpday.fr

Leave a Reply