Le métier de développeur : Ce qui va changer !

La numérisation et la digitalisation ont fait du développeur web le métier le plus recherché depuis le début du XXIe siècle. Toutefois, on assiste aujourd’hui à une autre révolution : celle de l’Intelligence artificielle. Entre les objets connectés qui ne cessent d’imiter les comportements humains, les machines learning qui permettent à votre ordinateur d’apprendre selon une base de données préétablie ou encore les deep learning qui sont même en mesure de simuler les capacités cognitives d’un cerveau humain… Tout affirme une menace pour le métier de développeur web. Alors, vous vous posez certainement de nombreuses questions : qu’est-ce qui va changer avec l’expansion de l’intelligence artificielle ? Devrez-vous changer de métier ? Est-ce que l’IA peut-elle vraiment substituer un humain ? Décryptage ! 

En partant du principe que l’intelligence artificielle est en mesure d’automatiser certains processus de codage, alors oui, elle constitue une véritable menace pour le métier de développeur web. Est-ce toujours un métier d’avenir ? Pour répondre à cette question, il faut revenir à la base. 

 

Le développement web hier, aujourd’hui et demain

Si autrefois, notamment au début des années 2000, il a fallu faire un gros investissement pour acheter les licences d’un logiciel ou même les serveurs, cela devient aujourd’hui accessible à tous. D’autant plus que l’expansion des frameworks en open-source et des infrastructures en Cloud a contribué à cette baisse considérable des coûts de développement. 

Ainsi, il devient aujourd’hui très facile que ce soit pour une grande structure, pour une petite et moyenne entreprise ou encore pour une start-up, de trouver un programme tout prêt qui peut répondre parfaitement à ses besoins. Ce qui ne nécessite plus le développement d’un produit digital ou d’une application dédié spécifiquement pour eux. 

Cette diversité de choix avait une conséquence majeure sur les comportements des consommateurs. Ces derniers deviennent plus exigeants. Et pour cause, s’il est facile d’avoir en main un produit digital performant, il est, par contre, compliqué de se démarquer de la concurrence sur le marché. Ainsi, le développement web s’est focalisé sur deux aspects : la technique et l’ergonomie. 

Voilà pourquoi le développement statique est devenu aujourd’hui obsolète. En effet, les consommateurs souhaitent avoir un produit digital simple d’utilisation, collaboratif et intuitif avec un coût d’investissement très faible. Ainsi, il n’est plus question de faire appel à des développeurs front-end, les développeurs back-end et les designers pour concevoir un prototype. Cela constitue un gros investissement et un projet qui nécessite beaucoup de temps. 

Les outils collaboratifs deviendront de plus en plus en vogue 

Aujourd’hui, grâce à des outils collaboratifs comme Marvel, Sketch ou encore inVision, il est devenu possible de créer un prototype en un rien de temps et d’impliquer les acteurs de la conception dès la première phase du projet. En même temps, il semble important de souligner que certains frameworks donnent la possibilité d’automatiser certaines parties du prototypage, notamment le développement front-end. 

Ainsi, si vous vous demandez aujourd’hui : le développement web est-il un métier d’avenir ou non, la réponse est « oui ». Toutefois, il ne faut plus vous attendre à ce que les profils « back-end », « front-end » et « designer » soient maintenus dans leur forme actuelle. Et pour cause, nombreux sont les entreprises et les particuliers qui souhaitent produire rapidement des interfaces adaptatives et ergonomiques. 

D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle le mobile-first design a pris un essor considérable ces derniers temps. Ainsi, l’UX (expérience utilisateur) doit aujourd’hui s’implanter au cœur de la conception front-end. Ce qui nous mène à dire que la conception graphique et le développement front-end peuvent voués à disparaître. Si ce n’est pas déjà le cas en raison du nombre assez important des recruteurs qui cherchent des profils hybrides qu’ils nomment le plus souvent des designers front-end. 

 

La tendance du métier de développeur va vers l’hyper-spécialisation

Comme vous pouvez le constater, les métiers tels que les UX Designer ou designers front-end sont de plus en plus recherchés. Mais soyons francs ! Ils nécessitent tous une culture de code. Par contre, il n’est plus question de vous isoler derrière votre écran. Les développeurs web d’aujourd’hui doivent s’intégrer pleinement dans toutes les phases d’un projet web en fonction des schémas collaboratifs dans la répartition des tâches. 

Ainsi, si vous souhaitez maintenir votre employabilité, vous devrez miser sur votre goût pour les nouvelles technologies et sur votre soif d’innovation. C’est ce qui vous permettra de bien vous positionner par rapport aux demandes des entreprises. Malheureusement, il est encore difficile, voire impossible de prédire les technologies et les langages qui seront très recherchés demain. 

Et pour cause, d’un côté, les demandes de programmation sont encore pléthoriques dans des domaines variés : big data, machine learning, deep learning, sécurité informatique… D’un autre côté, l’intelligence artificielle ne cesse de nous séduire à travers de nombreuses nouveautés. Depuis les véhicules autonomes dans le domaine du transport jusqu’au Chatbot dans la relation client en passant par les dispositifs d’assistance aux personnes âgées ou handicapées… La liste des innovations est longue ! 

Longue vie au métier de développeur ! 

Mais qu’on se le dise, le développement web est un domaine informatique et l’intelligence artificielle est un domaine de la science-fiction. De plus, ces machines sont avant tout conçues par des humains ! Donc, cela ne fera pas disparaître le métier de développeur. Au contraire, ils peuvent être très complémentaires. D’ailleurs, selon le magazine Wired aux États-Unis, « demain, on ne programme plus un ordinateur, on l’entraîne ! » Il est donc fort probable qu’on devient un coach de machine intelligente d’ici demain, d’ici 10 ans ou d’ici 20 ans. Qui sait ? 

En revanche, s’il est encore trop tôt pour lister les éventuels débouchés du métier qui vont émerger, il semble toutefois important de préciser que la programmation et l’IA exigeront toutes un haut niveau de qualification. Ainsi, vous devrez faire un défi : le fait de suivre des formations et des pratiques professionnelles afin de vous y préparer à l’incontournable évolution du métier de développeur et d’élargir votre champ d’action. 

Leave a Reply